Tout le problème est de ne pas se tromper en ce qui concerne la conservation de l’ail car sinon les gousses risquent de ramollir ou de moisir et donc seront inutilisables. Alors comment conserver l’ail ?

1- Conserver l’ail dans la cuisine

Si vous disposez d’une grande cuisine bien ventilée et si vous ne craignez pas l’odeur de l’ail, conservez-le en bottes ou en tresse, en l’accrochant au plafond, dans un coin sec, à l’abri de la lumière et à une température d'environ 15 degrés. 

2- Conserver l'ail au frigo

Un ail exposé à la lumière et à l’humidité a de grandes chances de germer ou pire de moisir.
Conservez au réfrigérateur que les gousses d’ail fraiches coupées dans un bol et pas plus de 2 jours.

3- Conserver l’ail au congélateur

Conserver l’ail au congélateur est une solution rapide et pratique qui vous permettra de ne pas avoir d'odeurs tenaces sur les doigts
Epluchez ou non les gousses, enlevez ou non le germe, passez-les rapidement sous l’eau et mettez-les telles quelles, entières, au congélateur dans un sac de congélation que vous aplatirez, pour chasser l’air, et pour vous servir plus facilement, selon vos besoins.
Il est possible également de hacher l’ail avant de le congeler.

4- Conserver l’ail dans l’huile

Dans un bocal en verre fermant hermétiquement et préalablement stérilisé, versez généreusement de l’huile sur des gousses d’ail détachées de la tête et soigneusement épluchées.
Gardez le bocal fermé obligatoirement au réfrigérateur.

5- Conserver l’ail dans le vinaigre

Pelez les gousses d’ail, introduisez-les dans un bocal fermant hermétiquement préalablement stérilisé, ajoutez le vinaigre, blanc ou rouge, jusqu’en haut, puis conservez-le fermé dans le frigo

6- Conserver l’ail en le faisant sécher

Epluchez les gousses d'ail et coupez-les en deux, disposez-les sur un plat ou la plaque de four, actionnez-le four à 60 °C, enfournez le plat et continuez la cuisson à 50°C pendant au moins deux heures ou plus jusqu'à ce que l'ail soit complètement sec.