Versé généreusement sur des pancakes, des crêpes ou des gaufres, le sirop d’érable demeure un produit phare du grand froid canadien. Et contrairement aux idées reçues, il possède de nombreuses vertus excellentes pour votre santé.

Que ce que le sirop d’érable?


Le sirop d’érable fait partie de la culture culinaire québécoise. C’est un édulcorant naturel ne contenant aucun additif ni colorant et qui est obtenu à la suite de la concentration de la sève issue de certaines variétés d’érable. Riche en glucides, cet aliment au goût particulier est donc une excellente source d’énergie qui nous permet de sucrer autrement nos aliments au quotidien.

Caractéristiques du sirop d’érable


•    Source d’énergie ;
•    Teneur intéressante en composés phénoliques ;
•    Bon substitut au sucre de table ;
•    Favorise la prise de poids en excès ;
•    Faible source de vitamines et minéraux.

Les vertus du sirop d'érable

En plus d'être savoureux, le sirop d'érable est bon pour votre santé.
•    Un volume de 60 millilitres de sirop contient 100 % de l'apport quotidien recommandé en manganèse, 37 % en riboflavine, 18 % en zinc, 7 % en magnésium, 5 % en calcium et autant en potassium.
•    Sa valeur antioxydante correspond à celle d'une banane, d'une tomate ou d'un brocoli.
•    Sa valeur glycémique moyenne est généralement inférieure à celle du miel, du sirop de maïs et du sirop d'agave.
•    L’absence de produits chimiques et d'agents de conservation vous assure un produit naturel de grande qualité, à consommer sans crainte.

Conservation

Une boîte de sirop d'érable, scellée, peut se conserver durant plusieurs années. Une fois ouverte, il est préférable de verser le sirop dans un contenant de plastique ou de verre, puis de le mettre au réfrigérateur. Vous limiterez ainsi le phénomène d'évaporation. Pour une longue période de conservation, mettez votre sirop au congélateur.

Peut-on en manger en cas de diabète ?

Les polyphénols présents dans le sirop d'érable, ainsi que son index glycémique plus bas que le sucre (55 contre 70 pour le sucre), limiterait les fluctuations de la glycémie (taux de sucre dans le sang). Cependant il ne faut pas oublier qu'il reste une source de sucres simples concentrés, donc à consommer en quantité limitée, au même titre que tous les autres, surtout lorsque l'on est diabétique.