Ce repas de l'aube est souvent léger car manger trop pendant le shour peut aggraver le déséquilibre métabolique, comme des hausses et des chutes de votre glycémie et la déshydratation. Voici les aliments à privilégier et les éléments à éviter pour que l'organisme puisse tenir pendant de longues heures de jeûne.

Le ramadan correspond à une période pendant laquelle le rythme et les habitudes changent. L’alternance entre abstinence et excès alimentaires nocturnes peut perturber fortement votre glycémie. L’idéal est d’éviter de grignoter continuellement tout au long de la soirée et de prendre trois repas réguliers. Cela signifie un petit déjeuner (shour) pris très tôt, un déjeuner (à la rupture du jeûne) et un dîner (dans la nuit). Que manger au shour ?

Les aliments à conseiller

Le shour devrait être un repas sain, modéré tout en restant rassasiant et capable d'apporter suffisamment d'énergie pour que l'organisme puisse tenir pendant de longues heures.

•    1 portion de fruits
•    1 boisson (thé, café, lait, smoothie...)
•    Glucides à index glycémique bas et riche en fibres : quinoa, pain complet ou aux céréales, flocons d’avoine
•    Beurre de cacahuète
•    Fruits secs et oléagineux (noix, amandes, noisette…)
•    Viande (blanc de dinde, de poulet…), œufs

Les aliments à éviter

Les sucres simples, le pain blanc, les dattes. Ce sont des aliments à index glycémique haut responsables d’hypoglycémie causée par une libération brutale d’insuline entraînant un stockage rapide des glucides dans les cellules et une chute du taux de glucides sanguins.
En mangeant ce type d’aliment le matin, cela vous provoquera non seulement une grosse fatigue vers 10 heures mais aussi une grosse fringale !

Lire aussi: Comment jeûner sans se fatiguer?